vendredi 7 mars 2014

IPSO sera adopté !

Ipso, le jeune chien qui a été élevé pour devenir chien guide pour personne malvoyante ou non-voyante, a été réformé à cause de ses problèmes de peau.

Des difficultés "mineures" pour une personne qui peut voir l'apparition des boutons et plaques rouges (et payer le véto) d'après le vétérinaire spécialiste, mais trop importantes pour une personne qui ne voit pas.

Il a 13 mois, c'est un Loulou absolument extra. La crème des jeunes chiens bien élevés.

Plein de gens se sont portés volontaires pour l'adopter, mais nous sommes prioritaires en tant que famille d’accueil.

Nous avons jusqu'à la fin de la semaine prochaine pour réfléchir, nous informer sur les méthodes de garde si nous devions nous déplacer sans pouvoir l’emmener et donner notre réponse...

Notre questionnement est vraiment d'être surs que nous aurons toujours une solution de garde où Ipso ne sera pas malheureux et aussi de nous rapprocher de clubs canins ou autres pour maintenir et renforcer sa bonne éducation...

Que feriez vous à notre place ?
Ci dessous... sans doute la dernière photo avec le brassard de chien guide... Les enfants lui avaient attaché la luge derrière pour qu'il leur amène des brassées de neige dedans pour construire des igloos... ;-)

6 commentaires:

  1. Bonjour

    Un chien est une responsabilité au même titre qu'un enfant.
    Un chien n'est pas un simple animal. Il a aussi des sentiment et une capacité à l'attachement.
    Un chien est un fidèle compagnon.
    Mais, un compagnon qui vous donnera beaucoup d'amour.
    Un chien est un animal qui peut vous apprendre beaucoup. Il donne de l'amour sans attendre rien en retour. Il est une présence qui peut vous aider à vous poser et à réfléchir.
    Un chien peut être amené pratiquement partout.
    Certes, pour l'étranger, il faut s'en donner les moyens (quarantaine et billet d'avion, passeport).
    Mais, pour moi qui suis quasiment aveugle, c'est jamais sans mon chien. Et, les miens ne sont pas formés pour être guidés. Ce sont tout simplement des chiens.
    C'est aussi un choix de vie.
    Je préfère me priver d'aller là où j'avais envie d'aller et garder mon chien.
    Car, je me rends compte que, finalement, je n'avais pas lieu d'aller là où j'ai été empêchée d'aller. Et, cela ne me manque pas. l'opportunité se présentera plus tard sous une forme.
    Le chien apporte l'apprentissage du respect de la vie.
    Le chien qui a été formé pour être guide n'est pas un chien chiant mais calme. Il est donc plus facile à déplacer. Il saura se tenir dans son coin et ne fera pas de bruit. Il saura être correct avec les êtres humains et donc sans danger pour l'environnement.
    Quant aux gens qui ont peur des chiens, vous n'y pouvez rien. Ipso n'est pas coupable, ni responsable. C'est aux gens peureux de régler leur compte avec leurs propres peurs. Ipso ne pourra que montrer sa gentillesse, sa bonne humeur. Mais, il ne pourra pas changer celui qui n'en a pas envie.

    Bonne réflexion.
    Gros bisous tout tendres à toi Ipso. Tu es splendide.

    RépondreSupprimer
  2. Ouah... Comme je comprends que la décision soit difficile à prendre ! Et comme vous devez aussi être un peu déçus de ne pouvoir le laisser partir de ses propres ailes comme vous l'avez tant espérer. Vous avez aimé ce chien comme vos enfants (votre frère ou votre soeur), pour le voir s'épanouir et s'envoler vers une destinée pour laquelle il a travaillé à vos côtés... Le petit dernier de la meute... Il était si peureux les premiers temps...En plus il semble tellement aimé cela de travailler et se rendre utile...

    Bon ce n'est peut être pas du tout envisageable et je vais peut être vous donner une très mauvaise piste. Mais autant quand on a pas ses yeux, ce n'est effectivement pas facile de gérer l'apparition des boutons, mais quand en a pas ses jambes ? Je connaissais quelqu'un qui était famille d'accueil pour cette association. http://www.handichiens.org/Qui-sommes-nous.html Peut être qu'Ipso qui est très doué pourrait y réussir...

    Bon ce n'est peut être pas la solution, je n'en sais rien.

    Bon courage.

    PS: nous sommes à la montagne, mais vous appelons demain soir pour l'autre projet ;-)

    Mélanie et Patrick

    RépondreSupprimer
  3. En fait, que l'on soit en fauteuil ou aveugle, il faut donner des oins au chien. Il faut veiller à son état de santé de la peau. Et, il n'est pas plus facile de donner des soins quand on est en fauteuil que quand on est aveugle.

    Je ne sais pas s'il existe de solutions miracles.

    Mais, si vous aimez véritablement ce chien qui a fait un temps partie de votre vie, avec qui vous avez partagé de fabuleux moments, laissez véritablement parler votre coeur.

    Si le prendre est vécu comme une contrainte, et une privation de liberté, lui comme vous serez malheureux. Laissez le partir même si cela vous déchire le coeur.

    Si vous vivez sa présence comme de la joie, dans le partage, l'envie de vivre ce chemin ensemble, gardez le.

    Voilà.
    Mais, vous seul pouvez faire ce choix.
    A vous de voir

    RépondreSupprimer
  4. Merci à tous de vos petits et grands mots :-)
    Ipso... comment dire, c'est DEJA un membre de la famille. Je l'aime beaucoup, je me dis parfois que c'est moi qui ai besoin de lui et non l'inverse. quand nous avons décidé d'être famille d’accueil, c'est moi qui avait besoin d'une présence et il m'apporte énormément.
    Mais nous devons absolument être sûrs qu'il va s'adapter à la nouvelle donne.
    - Je vais devoir le laisser en journée. Il n'a pas été habitué à rester seul...
    - Nous sommes amenés à voyager à l'étranger, d'une part pour des raisons professionnelles, d'autre part pour des raisons familiales. Il y a des endroits, notamment en Afrique, où il ne peut pas aller sans craindre de revenir gravement malade.
    Prévoir de pouvoir le faire garder est la seule solution plausible si nous le gardons.
    Je nous ai inscrits sur un forum d'échanges de garde entre propriétaires, trouver une famille dans le coin qui a aussi un chien avec un jardin clos, vérifier que tout le monde s’entend bien, lui offrir un copain avec qui il passera un temps une fois chez nous, une fois chez le copain, cela me parait une solution heureuse, d'autant qu'il a été habitué aux séjours en chenils à l'école des chiens guides et qu'il adore ça, être avec des congénères...
    D'ailleurs si vous connaissez une famille avec chien du côté de l'Essonne, sud ouest de Paris, passez le mot ;-)
    Je sais que s nous ne le prenions pas d'autres attendent pour lui, tout le monde l'adore, alors cela me met une pression encore plus grande, si nous faisons le choix de le garder nous ne pouvons pas lui offrir une vie moins bonne que ce que d'autres pourraient lui offrir...
    Pour le handichien, l'école des chiens guides dit que l’éducation spécifique à tel ou tel handicap se prépare dès la sélection du chiot.... Vers 3 mois...
    C'est aussi notre chance de récupérer un adorable champion ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Pas simple comme décision... même si on a l'impression qu'elle est déjà presque prise... :)
    Pour le gardiennage, peut-être aussi voir du côté des sel : certains proposent de garder des chiens à leur domicile (ou de venir au vôtre mais dans son cas j'ai l'impression qu'il aurait besoin de plus de compagnie et puis insuffisant si les séjours se prolongent).
    Décision vraiment pas facile à cause des absences et même de la cause de l'allergie... Certains chiens souffrent également d'eczéma atopique (on peut cumuler les deux comme pour un humain), pas simple à gérer. A gérer pour vous si vous le gardez, mais aussi pour trouver une famille qui l'adoptera car cela peut en ennuyer certains... Ici c'est mon petit chien qui est aveugle et selon le véto, beaucoup de familles ne s'encombrent pas d'un animal aveugle... Mon autre chien est une golden de 15 ans, plusieurs personnes m'ont dit de "la piquer"... parce qu'elle ne voit plus très bien, entend peu et parfois a du mal à se déplacer... et alors... son nez fonctionne très bien et elle est fière d'arriver encore à grimper de temps à autre. Le fait est que tout le monde n'est pas prêt à accepter un animal qui nécessite des soins. Si vous optez pour cette solution, je pense qu'il sera important de vérifier que les adoptants ont conscience que l'eczéma peut durer ou même s'aggraver en multipliant les causes...
    Bon courage pour votre réflexion !

    RépondreSupprimer
  6. C'est en effet une décision difficile ! Mais je crois comme Lysalys qu'elle est presque prise , non ? D'autres s’encombrent moins de détails quand ils veulent adopter un chien et souvent c'est la catastrophe quelques semaines ou mois plus tard malheureusement. Vous, vous avez déjà passé de longs mois avec lui, vous savez ce que c'est que d'élever un chien et il est bien élevé, c'est une chance car il n'est pas toujours facile d’accueillir un chien qu'on n'a pas vu grandir, ce fut le cas pour les deux chiens que nous avons eu quand j'étais petite, nous sommes allés les chercher à la SPA, leur éducation avait été faite par d'autres et en plus ils avaient subi un abandon, pas toujours facile à gérer. Si vous arrivez à trouver des solutions pour le faire garder, je crois qu'il ne faut pas gâcher votre chance d'avoir un super chien ! Bon courage pour la décision !

    RépondreSupprimer

 
annuaire blog visiter l'annuaire blog gratuit