lundi 27 mai 2013

Education canine

Ip. Apprends... Et je m'amuse bien avec mon gros loulou ;-) Deux vidéos de ce que ce champion sait faire à 4 mois 1/2, presque 5 mois ;-)

Pour info, il apprends tout avec du renforcement positif (on récompense les bons comportements).
Pour certains gestes plus complexes, par ex aller chercher un objet, le rapporter et le donner dans la main, j'ai commencé par tout décomposer geste par geste.

Ex. je lui ai donné un objet dans la gueule et ai dit "prends" + récompense immédiate quand il le prenait en gueule (caresse pour ne pas interrompre la prise en gueule). Puis j'ai prolongé le temps pendant lequel il gardait l'objet en bouche en disant "porte, porte, porte" tant qu'il l'avait en bouche, enfin je lui ai appris séparément à donner en lui demandant des jouets ou os qu'il avait en gueule et en le récompensant (friandise) dès qu'il le lâchait. C'est seulement quand les 3 ordres ont été compris que j'ai pu commencer à les associer, ça a pris environ 1 mois avant qu'il effectue parfaitement la séquence.  http://www.youtube.com/watch?v=vvuw2fGV0q0
Maintenant qu'il effectue l'ensemble, je vais essayer d'associer toute la séquence à un seul ordre, le "va chercher".

 Pour les choses plus faciles (assis, couché) http://www.youtube.com/watch?v=lx-LQdoQIG4&feature=youtu.bej'ai simplement pris une récompense dans la main qu'il "suivait" et récompensé quand en suivant sa friandise il effectuait le bon comportement. Au fur et à mesure qu'il grandit, maintenant qu'il a compris le principe, il apprends beaucoup plus vite, ex. le "donne la patte" et le "fait la carpette" ont été acquis en quelques jours... Bon je ne suis pas sûre que ces deux derniers apprentissages seront indispensables à sa vie de chien guide mais sait on jamais ;-)

lundi 20 mai 2013

Quiproqos culinaire !

Où comment ma fille a pu se retrouver à aller chercher une poule pour lui verser l'appareil à quiche dans le derrière !...

Ça a commencé sobrement, nous avions décidé de faire une quiche pour le repas du soir et sachant que ma fille S. adore ça et adore aussi faire la cuisine, je lui ai proposé de la faire elle même.

Les lardons étaient cuits, tous les ingrédients disposés sur la surface de travail de la cuisine, et j'avais aussi sortit le plat à tarte et un saladier pour les mélanges, et bien sûr préchauffé le four.

Je la laisse donc, tranquille, pour aller travailler sur mon ordinateur.

S. lit la recette :
- "mélanger les ingrédients dans un cul de poule"...

"Cul de poule" ?
Elle est étonnée, pourquoi mettre tout ça dans le cul d'une poule ?
Mais bon, c'est écrit dans la recette alors...

Elle se dit, on n'a pas de poule mais un poulet c'est presque pareil, ça fera sûrement l'affaire et va farfouiller dans le frigo à la recherche d'un poulet.

Pas de poulet...

Elle interpelle alors son père qui passait par là...
- "Papa, tu sais si on a un poulet ? C'est pour la quiche !"

Le Papa trouve ça étonnant...
- "Du poulet, dans la quiche ?"

- "Oui oui, c'est écrit dans la recette, il faut mélanger la quiche dans le cul d'un poulet !"

???

- Le Papa très étonné va voir la recette... effectivement c'est bien écrit "mélanger les ingrédients dans un cul de poule" !

Mais comme ça lui semble improbable qu'il faille pourchasser une poule pour lui verser la quiche dans le fondement, il suppose qu'il doit s'agir d'un récipient particulier et arrête la recherche de sa fifille...

Ils ont mélangé dans le saladier, la quiche était bonne ;-)

Épilogue à table:
- "Maman, c'est quoi un cul de poule ?"
- "Eh bien c'est le nom d'un récipient genre saladier, à fond arrondis, souvent en métal, qu'on utilise pour mélanger les ingrédients".

J'ai mis un moment à comprendre pourquoi le père et la fille avaient tant de mal à s'arrêter de rire !
 
annuaire blog visiter l'annuaire blog gratuit