dimanche 11 juillet 2010

Australie: Melbourne et Brisbane. Nourrir des Dauphins sauvages.


Nous voilà en Australie, depuis une semaine.
Nous avons essentiellement travaillé à Melbourne, unique sortie, aller arpenter l'immense marché.
Nous nous sommes ensuite offert un week-end sur l'île de Tangalooma.

C'est une réserve, avec un hôtel, genre gros hôtel usine de luxe. Ils proposent comme activité, tous les soirs à 18 heures de nourrir à la main des Dauphins sauvages... et aussi les Pélicans et je ne sais plus quel autre oiseau sauvage.

Franchement, ça m'a fait bizarre. Pour les dauphins, il y avait 200 pignoufs au moins qui attendaient sur la plage, hilares, le moment d'aller donner leur poisson au Dauphin, animateurs prêts à prendre LA photo vendue à prix d'or, et je crois bien que nous étions les  seuls à détester ça, le Chum étant mal à l'aise.

C'est dérangeant d'avoir une opinion à ce point minoritaire...
Du coup, on a du mal à savoir si on a tord ou non.
Ah oui, bien sûr, les GO n'oubliaient pas de faire un laïus pseudo écolo et de me répondre à mes questions gênantes que ça n'était pas grave puisqu'ils ne leur donnaient pas plus que 30 % de leur ration quotidienne (un autre jour ils ont dit 10 %, en fait je crois bien que ça dépend du nombre de touristes à satisfaire) et que donc ils doivent quand même aller pêcher par eux même...

De l'utilité d'habituer ces animaux sauvages à être approchés et nourris par l'homme ?

Voui, voui, ils reversaient une partie des gros revenus engendrés à quelques scientifiques... 

Mais moi, je ne comprends pas. Vous aimez les Dauphins ?
Arrêtez de balancer des pesticides, des hormones et autres cochonneries dans l'environnement.
Arrêtez de vider l'océan des poissons dont ils se nourrissent. De  manger des poissons en danger d'extinction, de donner des pâtés pour chats ou chiens au poisson.
Arrêtez d'affamer les requins, de leur arracher les ailerons.
Arrêtez de domestiquer la vie sauvage.
Il y avait des tonnes de Japonais sur la plage, vous croyez qu'ils vont arrêter les sushis au Thon rouge et qui contiennent parfois du dauphin ?

Je sais, la plupart des gens ne comprendront pas, c'est tellement chouette d'approcher un dauphin...
J'ai une conception de la vie sauvage qui est évidemment incompatible avec le tourisme de masse et les pompes à fric, incompatible avec le luxe et la pollution que ça engendre, je n'aurais jamais dû aller dans ce lieu. A notre décharge, nous pensions que c'était une réserve naturelle...

Comble du comble, ça n'a pas manqué, le deuxième soir les enfants ont voulu aller donner leur poisson aux Dauphins...

Grosse discussion avec le Chum...
Interdire ? Expliquer notre position ? Laisser le choix ?
Nous avons beaucoup beaucoup beaucoup hésité.

Les filles aussi ont beaucoup hésité d'ailleurs. Nous leur avons expliqué ce que nous pensions et au final leur avons laissé le choix de façon à ne pas risquer de les précipiter dans la direction inverse de ce que nous tentons de leur enseigner par une position trop bornée de notre part.

Une des puces a choisi de ne pas le faire et l'autre de le faire. Comme sa jumelle allait le faire la première a changé d'avis et a voulu aussi...

Nous avons laissé faire, le Chum a accompagné les 3 enfants pour porter le Titi, sans donner, lui, de poisson.

Mauvais écologistes ET mauvais parents !...

Les enfants n'ont donc pas été "frustrés" et j'espère que cette couleuvre que j'avale portera ses fruits et les aidera à penser par eux même et à réaliser eux même l'incompatibilité entre aimer la vie sauvage et se faire  plaisir à soi même...

Je conclus en disant que oui, c'était beau, oui, on a encore des images de cartes postale, nous n'avons notamment jamais autant vu d'étoiles de mer de nos vies (échouées sue la plage... j'ignore pourquoi), et puis nous avons vu et entendu le célèbre Kookabura, mais nous en gardons tous, finalement, un sentiment de gêne.

3 commentaires:

  1. Non, tu n'es pas seule à penser ce que tu penses, j'aurais surement réagi pareil !
    Déjà , faire la queue avec 200 personnes, ça m'énerve.
    Et les dauphins qu'on transforme en mendiants, pffff !!!

    RépondreSupprimer
  2. oui tout d'accord avec toi!

    RépondreSupprimer
  3. Bien sûr que je suis d'accord avec toi. Et je comprends tout à fait les enfants, c'est si beau. j'en ai sur la notion de dauphin "sauvage" comme si il y avait des dauphins urbains, ou civilisés. un lunch gratuit, on ne rate pas ça, mais si un lunch gratuit, ça n,existe pas... et souvent le prix c'est la perte de ses choix de vie. C'est vrai pour toutes les espèces y compris l,homme.

    Tu as bien raison quand tu dis qu'il faut arrêter la pêche (je rajoute au chalut) et quand tu dis que les japonais mange parfois du dauphin, c,est maintenant majoritairement du dauphin ou de la baleine, il ne mange chaque année plus de thon qu'il y en a dans la mer.

    mais il reste que si tes enfants seront sensibles à tes arguments, et que bientôt ils seront eux-aussi des défenseurs des dauphins et de la vie.

    RépondreSupprimer

 
annuaire blog visiter l'annuaire blog gratuit