jeudi 24 juin 2010

Nouvelle Zélande. Chez les Kiwi.


Nous quittons le Chili magnifique, un dernier survol de cette merveilleuse cordillère des Andes et c’est partit pour un très très long vol. En tout, d’escales en heures d’avion, nous avons voyagé plus de 25 heures.
Je n’ai pas aimé ce vol, la nuit, au dessus de l’antarctique, quand l’avion s’est mis à bouger beaucoup, j’ai eu peur.
Mais tout s’est bien passé et nous sommes enfin arrivés à Aukland, en Nouvelle Zélande.

Le décalage horaire est monstrueux. Nous nous sommes couchés à 4 heures de l’après-midi et à 3 heures du matin tout le monde était en forme !

Le Chum est une force de la nature, il a encore eu le courage le lendemain de se mettre au volant d’une voiture et de faire 3 heures de routes pour nous emmener à Rotorua.
Et il en faut du courage pour conduire à gauche quand on est  Français !
Rotorua, c’est une région entière sous les volutes de fumées soufrées des volcans. Une zone volcanique très active.


Nous avons commencé tout doux par aller voir un petit parc animalier et le fameux Kiwi (ne me demandez pas de photo, c’est un oiseau nocturne très timide et craintif) la végétation est dense avec des fougères arborescentes magnifiques.
Nos premières statues Maories nous ont tout de suite fascinés.
Dans ce parc nous avons aussi trouvé cet animal étrange... Une sorte de poule à 4 pattes ! Aller, devinez de quelle espèce il s’agit !


Bon et le fameux Kaka, ce perroquet de Nouvelle Zélande, moins timide que le Kiwi.

Ensuite, séance de relaxation dans des bains de boue et de souffre.... Enfin relaxation c’est vite dit, vous avez déjà essayé de vous relaxer avec 3 enfants qui réalisent avec ardeur leur rêve de s'immerger dans la boue ? Ils étaient aux anges ! Mais quand la dame leur a dit qu’il était obligatoire de prendre une douche froide en sortant je peux vous dire qu’ils étaient nettement moins heureux...
Petit bémol à cette journée de rêve mon lymphœdème n’a pas du tout aimé. Bon, mais ce n’est pas de ma faute, les médecins avaient dit pas d’égratignure et pas de jardinage, ils n’avaient pas parlé des bains de boue et de sulfure !
(Allez Maman, ne me gronde pas, le lendemain il avait déjà dégonflé ;-)).

2 commentaires:

  1. Trop bien, tant pis pour le lymphoedème, j'espère que tout est rentré dans l'ordre et que tu peux continuer ton périple sans gêne.

    RépondreSupprimer
  2. je donne ma lmangue au chat, pour la poule à 4 pattes ! tu es sure qu'il ne s'agit aps de poules siamoises ? :-)

    RépondreSupprimer

 
annuaire blog visiter l'annuaire blog gratuit