lundi 15 février 2010

La vie à Dakar

Nous revoilà dans le brouhaha de Dakar, ici il y a sans cesse du bruit témoins de l'agitation quotidienne d'une grosse ville densément peuplée et à la circulation assez chaotique. 
Nous sommes allés chercher du tissus pour faire des vêtements (des beaux pantalons colorés qu'on appelle des Mbaye Fall) pour nous et pour les cousins cousines restés en France.
Mes compétences professionnelles de Neuropsychologue sont très demandées et je suis amenée à donner de multiples conseils. Il est évident qu'il faudrait que je vienne prendre des vacations ici au moins une fois par an, comme on me le suggère fortement...
 
Pour autant, je continue à faire la classe aux enfants, heureusement en étant bien secondée par la grand-mère. Nous ne suivrons pas le rythme des vacances françaises car nous travaillons quand nous le pouvons aussi nous préférons prendre de l'avance dans les périodes propices de façon à relâcher ensuite quand nous serons en mouvement.

J'ai pris quelques photos de Dakar, vous pouvez voir le contraste entre les grands immeubles haut standing du plateau et les bidon villes qui s'étalent un peu partout. Mais même au milieu des ordures on peu improviser une partie de foot et se détendre, car le soleil est toujours au rendez-vous.


Pour notre part nous avons joué les privilégiés cette fin de semaine et sommes allés profiter de la piscine et de la plage d'un grand hôtel, avec les cousins-cousines. Moment de plaisir pour tous ces enfants qui ne se voient pas souvent.


Enfin quelques mots sur les cocos que nous avons dégusté ce midi pour les enfants qui ne connaissent pas.
 
Elles poussent dans le cocotier du jardin des grands parents, on les fait tomber (en faisant bien attention qu'il n'y ait personne autour), elles sont très grosses, car ce que vous connaissez habituellement ce n'est que le noyau du fruit, la gangue autour est 2 fois plus grosse. Plus on la choisit verte et plus il y a du lait à l'intérieur et plus la chair est gélatineuse. Pour avoir beaucoup de chair dure (et peu ou pas de lait) il faut les prendre bien mures quand la coque extérieure est marron. On la coupe à la machette (attention les doigts).
Oui, c'est délicieux et très nourrissant ;-)


Voilà, et puis les puces finissent le tome 2 de Harry Potter et râlent quand il faut lâcher le livre pour passer à table !

9 commentaires:

  1. Merci pour ce nouveau message...Il ne nous manque que le son et les parfums...
    Bisous de France

    RépondreSupprimer
  2. je rentre de vacances et ai dévoré les 3 derniers posts ! merci !! et bisous à tous !

    J'ai une amie qui va partir début avril dans le cadre de sénégazelle : 10 km de course par jour pour apporter des fournitures scolaires dans les écoles de la brousse : c'est connu, là bas?

    RépondreSupprimer
  3. Jamais gouté de coco fraîche... mmh, ça doit être bon !

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ce reportage ! J'aime bien, on apprend toujours quelque chose !
    J'aimerais bien voir les pantalons !

    RépondreSupprimer
  5. Il faut aussi faire des grandes réserves de soleil et de chaleur. Spa chaud ici...

    RépondreSupprimer
  6. Un coucou rapide alors que nous faisons nos valises pour nous aussi changer de continent. N'oubliez pas de nous confirmer votre date d'arrivée en sol canadien ... nous en profiterons sans doute pour faire un saut dans la ville de naissance des triplettes ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Super de voir le foot à Dakar comme chez nous...ou presque !
    Bisous à tous Daniel

    RépondreSupprimer
  8. bonjour toi, tu viens de faire ma journée avec tes beaux récits..
    merci pour tout
    attention a toi, ton bras a l'air a te rendre les choses difficiles..
    bise xxxxxxxxxxxxxxx

    RépondreSupprimer

 
annuaire blog visiter l'annuaire blog gratuit