mercredi 7 octobre 2009

L'école à la maison

Pour répondre à la question de Stef sur la scolarité des enfants, en ne restant que 2 à 6 semaines dans chaque pays, nous serons obligés de faire l'école à la maison. De plus cela ne constitue "que" 5 mois d'école, moins les vacances de février et pâques en tout 4 mois donc.

Mais à vrai dire c'est bien le point qui me stresse le plus !
Mais heureusement j'ai eu longuement au téléphone Madame Sissi qui est une habituée de la chose et m'a bien rassurée.
A présent nous devrons choisir entre 2 systèmes :
Soit prendre un cours "étatique" (CNED ou autre) soit n'avoir qu'une idée globale des connaissances à acquérir et inventer notre école.

Dans le premier système,  on suit un programme bien précis et on envoie les devoirs à un professeur en france. Avantages, pas besoin de se casser la tête, les cours sont tout prêts, et quand nous rentrons, leur année est validée. Inconvénients, c'est lourd, aussi bien en temps qu'en poids de cahiers et c'est découplé de ce que nous vivons, en devant faire des leçons et des devoirs formels qui ne correspondent pas aux expériences que nous rencontrerons cela nous amènera à ne pas approfondir les découvertes des enfants sur le terrain.

Dans le deuxième système, on s'informe sur ce qui leur reste à acquérir pour leur année de CE2, on prends quelques livres utiles dans les matières principales et on fait l'école en fonction de ce qu'on vit. Avantages, on peut faire profiter aux enfants au maximum des expériences du voyage pour les enrichir culturellement et scientifiquement, on peut faire feu de tout bois, c'est entièrement modulable. Inconvénients, on s'écarte du chemin balisé et la responsabilité est plus lourde sur les épaules des parents, il faut être surs qu'on arrivera à boucler leur programme de CE2 pour qu'elles n'aient pas de problèmes au passage en CM1.

Pour l'instant, nous n'avons pas encore pris de décision ferme. Nous allons en discuter avec leurs maitresses actuelles, avec le directeur de l'école, nous espérons que l'avis des professionnels de l'éducation nous éclairera.

1 commentaire:

  1. Je comprends votre questionnement. Pendant notre voyage en Asie du Sud-Est (ok, il ne s'agissait que de 2 mois et notre puce était au début de sa scolarité), nous avons choisi, après avoir fait le point avec son enseignante, de nous débrouiller. J'avais acheté quand même un cahier d'activités (mais rien à voir avec les programmes officiels) et la miss a travaillé à son rythme en fonction des endroits visités (et de la mousson car il était toujours plus facile de travailler quand il pleuvait trop fort). :-D

    RépondreSupprimer

 
annuaire blog visiter l'annuaire blog gratuit